De Meetic a Tinder, d’Adopte un mec a eDarling en passant par Attractive World, Disons demain et Gleeden, Plusieurs dizaines de blogs et d’applications de rencontres promettent de degoter le grand amour.

De Meetic a Tinder, d’Adopte un mec a eDarling en passant par Attractive World, Disons demain et Gleeden, Plusieurs dizaines de blogs et d’applications de rencontres promettent de degoter le grand amour.

A l’approche d’la Saint-Valentin, nous avons demande a toutes les lecteurs ayant deja eu recours a cette categorie de plateformes ce qu’ils avaient pense de leur experience.

Notre satisfaction en berne

Avec seulement 39 % des repondants satisfaits, les sites de rencontres enregistrent l’un des plus mauvais scores de toute l’histoire de nos enquetes de satisfaction. Meme la SNCF et Notre restauration facile ont fait mieux ! Les decus mettent c’est parti nos conditions tarifaires trop floues, le trop grand nombre de notifications recues ou le manque d’efficacite du service client. Ils deplorent aussi des difficultes pour resilier leur abonnement ou effacer leurs precisions, ainsi que le peu d’efforts que font Quelques sites Afin de verifier la veracite des profils. Quant a l’efficacite de ces sites afin d’effectuer des rencontres serieuses, elle semble limitee. Seule 1 personne sur 3 nous a devoile avoir pu developper une relation conforme a ses attentes grace a un blog de rencontres. Beaucoup disent enfin regretter le manque de politesse des pretendants, l’omnipresence de profils mensongers et Notre superficialite des relations. Neanmoins, a cela, des sites n’y pourront pas grand-chose.

Des utilisateurs a la recherche d’une relation de confiance

Les abonnes a notre newsletter ne semblent i  priori jamais defenseurs des rencontres d’un soir ! C’est du reste votre qu’ils nous disent. Pres de 9 via 10 assurent s’etre inscrits sur un site de rencontres en vue de rencontrer l’ame s?ur et etablir une relation serieuse capable de tenir sur la longueur. Plus l’age des repondants est eleve et plus votre taux a tendance a augmenter (90 % des 60-69 annees contre 85 % des 40-49 ans, par exemple). Notre recherche du grand amour est aussi plus presente chez les femmes (94 %) que chez nos hommes (83 %).

Les points forts du virtuel dans le vrai

Le fait de i?tre capable de demander l’aide des milliers de celibataires i  toute heure n’est pas le seul atout des e-boutiques de rencontres. Beaucoup d’utilisateurs nous ont dit tomber sur dans le cote « virtuel » en rencontre un bon moyen de faciliter la prise de contact et d’augmenter les chances de concretisation. Pour environ 4 individus sur 10, claque de commencer l’explication via messagerie interposee permet de mieux connaitre un individu et 37 % estiment que passer par un site de rencontres augmente nos chances de rencontrer l’ame s?ur.

Un cout qui ne rebute nullement

Croyez-nous dans parole : comparer les tarifs des e-boutiques de rencontres n’a rien d’une part de ravissement. Mes prix et les formules d’abonnement varient tellement d’un site a l’autre qu’il reste pratiquement impossible de savoir lequel revient le moins pas gratuit. Les abonnes deboursent en moyenne une trentaine d’euros avec mois pour parcourir les profils et entamer des discussions avec des partenaires. Ce tarif moyen de mieux que que pour ceux qui paient : 35 % des hommes et 52 % des femmes frequentent des sites gratuits.

Gare a l’addiction

Frequenter un ou plusieurs sites de rencontres suppose de consulter regulierement des profils, d’initier et d’entretenir des discussions, de repondre aux « sourires », « like » et « match ». Manque etonnant que la moitie de les repondants estiment passer de nombreuses moment a faire le tri dans les sollicitations. Pour autant, le risque d’addiction ne parait jamais nos guetter. Un quart juste se disent « accros », et passent en general trop de moment le nez dans un smartphone a l’affut des nouveaux messages. Pour eux, ne point se connecter au site ou a l’application engendre un tracas. L’ideal, si l’activite liee aux sites devient trop chronophage, consiste a se apporter des regles, entre autres en ne consultant la messagerie que deux ou trois fois par jour, a des moments precis.

Pas de precipitation

Prendre moyen de discuter tranquillement par messagerie interposee avant de se rencontrer reste le https://besthookupwebsites.org/fr/no-strings-attached-review/ principal avantage des e-boutiques de rencontres. Nos repondants ne se privent pas d’user de votre confort. Ils nous ont declare qu’en moyenne, il s’ecoulait 23 journees avant le premier rendez-vous « en vie reelle ». Les moins de 30 ans sont nos plus prompts a passer de l’autre cote de l’ecran : 68 % se rencontrent dans la semaine qui suit les premiers echanges.

Les mauvaises rencontres

Sur Internet comme dans la « vraie vie », les comportements deplaces existent. Gare au harcelement : 68 % des jeunes femmes disent avoir ete confrontees a des hommes insistants ou pressants. Ca inverse se verifie, mais dans une bien moindre mesure : 32 % des hommes rapportent des comportements « volumineux ». Mieux vaut alors passer son chemin, ainsi, utiliser, si elle existe, l’option « bloquer » pour n’avoir jamais a subir de messages desobligeants. Moins courantes, des insultes ou menaces ne semblent nullement rares non plus : votre tiers des jeunes femmes et 17 % des hommes s’en plaignent.

A cote en violence verbale, ils font sa simple absence de courtoisie : 75 % des repondants ont ete victimes de « ghosting », pratique qui consiste a ignorer subitement une personne avec laquelle une discussion etait engagee. Hommes et femmes seront egaux en face du phenomene. Enfin, notre questionnaire a foutu en evidence 1 ecueil simple dans Internet : la tentative d’extorsion, rapportee via 18 % des individus interrogees.

Leave a Comment

Your email address will not be published.